Rayon Magenta
Rayon Magenta

bulletin Lithothérapie bioénergétique janvier 2018

Par Regina Martino

Cette année 2018 qui commence avec une violente tempête contient un message. De quelle nature est-il ? S’agit-il de pratiquer une distinction entre le dehors et le dedans ? De savoir où et en quoi nous prenons refuge ? S’agit-il de nous calfeutrer dans une fermeture protectrice ou de faire l’effort de rester dans l’ouverture et l’entraide ? qu’allons-nous nous souhaiter pour l’année à venir ?

Que nous le voulions ou pas, le début d’une année est toujours un moment de bilan et une quête de perspectives. Comme tous les nouveaux départs, c’est notre positionnement intérieur qui fera la différence en décidant de faire face ou bien d’éviter les aventures, challenges et rencontres qui nous attendent.

Je vous propose une pierre que je chéris depuis toujours : la turquoise .

La turquoise est l’une des principales pierres qui accompagnent l’histoire de l’homme depuis l’antiquité comme le lapis-lazuli, la cornaline et quelques autres. Elle était utilisée par les Egyptiens 6000 ans avant Jésus Christ (on trouve cette pierre dans la péninsule du Sinaï). On a retrouvé des bracelets de turquoise sur les bras de la momie de la Reine Zar, de la 1ère dynastie, soit 5500 avant J.C. La déesse égyptienne Hathor a été surnommée la «reine de Turquoise". Elle avait un rôle protecteur au sein de la terre, et est devenue la patronne des grottes et la Dame du Sinaï, la maîtresse des pierres précieuses et de tous les minéraux. Les mines de Nishapur en Perse (maintenant l'Iran) étaient connues pour l'excellente qualité de leurs turquoises à partir du IVème millénaire av. J.-C et elles ont fourni l’un des meilleurs gisements de turquoise qui fut actif pendant des millénaires. Cette pierre était d'ailleurs un article de troc pour les premiers Persans. On la retrouve aussi au Turkestan au cours des 1er et 3ème siècle avant notre ère. En Inde et au Tibet on l'employait en médecine, dans l'art et la bijouterie, et elle y était considérée comme la pierre des voyageurs. En Amérique du Nord, les indiens Anasazi ont extrait ce minéral dans le sud-ouest du continent Américain. Les indiens Navajo pensent que la turquoise est un morceau du ciel qui est tombé sur terre. L’une de leurs déesses était appelée la Dame Turquoise. Les Apaches croient qu'elle combine les esprits de la mer et du ciel afin d'aider les guerriers et les chasseurs. Les Aztèques réservaient la turquoise à l'usage exclusif des Dieux : la pierre ne pouvait pas être portée par des mortels. La turquoise ne devint populaire en Europe qu'après la Renaissance. Son nom vient d'un mot français qui signifie "pierre de Turquie" puisqu’elle fut plus particulièrement connue en Europe à l’époque des croisades.

La turquoise est une pierre opaque qui fait partie de la classe des phosphates. Elle est composée de fer, de cuivre, d'aluminium, de phosphore, d'hydrogène et d'oxygène. On y retrouve également du calcium, du magnésium, du manganèse, du silicium et du zinc. La turquoise se forme s'il y a combinaison d’une source de cuivre, de phosphore, d'aluminium et présence d'eau. On la retrouve beaucoup dans des environnements semi-arides, ou arides comme les déserts. En général, les turquoises se trouvent incrustées, soit en filons, soit en nodules, soit en pépites. La gamme de couleurs se décline en différentes nuances de bleu, de bleu-vert, et de vert jaunâtre et dépend de la proportion de cuivre (bleu), de chrome ou de vanadium (vert), ou de fer (jaune). Il est fréquent que la matière soit veinée ou comporte des taches, qui, suivant le cas, sont brunes, grisâtres ou même noires. Ces marques, plus ou moins accentuées sont appelées « toiles d’araignée ». Les microcristaux sont vraiment minuscules et généralement invisibles à l’œil nu. La pierre a donné son nom à la couleur turquoise. Les gisements les plus connus se trouvent aux USA, au Mexique, en Iran, en Afghanistan, au Tibet et en Chine. Les plus belles turquoises d’un merveilleux bleu tendre proviennent du Nord de l’Iran.

Attention !- la turquoise est une pierre très souvent falsifiée (imitations, amalgames, faux, vieillissement artificiel, etc.) car elle a un grand succès auprès du public. Les véritables turquoises sont assez rares et chères. Celle que vous voyez sur la plus grande photo provient de Hubei ( Chine) région connue pour ses turquoises de grande taille.

Venons-en donc à la raison pour laquelle je vous conseille de travailler avec une turquoise (vraie) : nous avons besoin de nous sentir alignés mais ouverts à ce qui vient, de redresser notre poitrine, d’ouvrir le plexus du thymus ; d’ouvrir les bras et d’accueillir sans filtre tout en conservant notre équilibre énergétique. C’est l’énergie que nous apporte la turquoise.  Les tibétains la portent depuis toujours, pierre des voyageurs, des nomades qui ont besoin de rester ouverts à ce qui se présente et en même temps de rester dans le ressenti d’une force équilibrée et sécurisante.

Utiliser une turquoise permet d’épanouir le chakra turquoise tout en équilibrant et en faisant rayonner l’intégralité de notre champ énergétique, elle entraîne un ressenti de grande confiance en notre équilibre énergétique interne. Cela nous permet aussi de rester particulièrement réceptifs aux signaux subtils provenant de notre environnement, et d’accepter avec assurance nos perceptions intuitives. La turquoise accroît le rayonnement du chakra du thymus dans les deux directions : vers l’avant, et par conséquent vers le futur, l’extérieur, les relations avec les autres ; et vers l’arrière, c’est-à-dire vers le passé, vers nous-mêmes, vers notre espace émotionnel interne. Son action est délicate mais également empreinte de puissance et de stabilité : la turquoise est donc une pierre particulièrement adaptée à toutes les situations où il est nécessaire de manifester des qualités d’adaptabilité, d’empathie et de communication subtile. Quoi de mieux pour accueillir 2018 à bras ouverts !

En outre, pour cheminer en totale sérénité je vous propose de déguster une magnifique pierre d’une profonde fréquence violette : la sugilite. Elle est le plus souvent d’une couleur dense allant du violet éclatant au pourpre intense, en passant par le cyclamen et le magenta. Elle est rarement translucide. Grâce à ses belles couleurs exceptionnelles, elle est très recherchée et est devenue rare et très chère. La couleur magenta pourpre est considérée comme la plus précieuse, en particulier sous la forme translucide connue sous le nom de gel, qui est rarissime. L’essentiel de la sugilite se trouve dans des mines très profondes de manganèse dans la région du Kalahari en République d'Afrique du Sud.

La sugilite est parfaite pour ceux qui cherchent des réponses intérieures ; pour ceux qui veulent laisser émerger leurs désirs profonds ; pour ceux qui veulent trouver un espace plus vaste où manifester la vérité de leur conscience ; pour ceux qui se sentent à l’étroit dans leurs pensées et qui veulent apprendre l’envol vers des espaces plus libres et plus vastes ; pour ceux qui travaillent sur les rêves ; pour prendre conscience de notre multidimensionalité, accueillir la paix qui provient de l’unité, laisser notre connexion aux plans supérieurs se faire par elle-même et accepter l’enseignement des rêves.

Je termine mes conseils de lithothérapie de ce mois de janvier avec un zeste d’ancrage qui n’est jamais de trop pour démarrer puis concrétiser nos projets de l’année. Une Tectite noire accompagnera le mouvement descendant, du 7ème chakra vers le bas, pour un enracinement profond et lumineux. La tectite noire fait partie de la même famille que la Moldavite. Elles sont toutes deux des fragments de roches fondues et expulsées d’un cratère lors de l'impact d'une météorite. La tectite noire est généralement trouvée en  petits nodules ou en éclats. Beaucoup ont des surfaces lisses, d’autre comportent des cicatrices ou sont piquées. La tectite est un verre météoritique de couleur généralement noire ou brun noire, opaque, dont le nom vient du grec tektos  =  fondu. La surface est mate avec de petites aspérités concaves, dont les formes variables peuvent ressembler à des gouttes, d’autres sont allongées et certaines sont de complexes sculptures naturelles.

Cette météorite a été appelée par la gravité de la Terre, et la rencontre a transformé la roche terrestre en liquéfiant la silice dont est formé ce verre noir. Nous pouvons en retirer le précieux enseignement de notre identité terrestre : l’énergie qui est expérimentée avec la tectite entre par le 7ème chakra et descend jusqu’aux pieds. Grâce à la tectite, nous éprouvons ce mouvement énergétique du haut vers le bas, pour nous permettre d’intégrer nos expériences subtiles jusqu’à la matière qui nous constitue, une intégration qui passe par une écoute intime de notre essence terrestre. Le flux énergétique circule par la partie postérieure des chakras, une pierre intimiste donc qui accompagne des méditations profondes et enracinées.

Bon chemin en 2018 !

Paris, 7/01/2018 , Regina Martino

 

Espace Rayon Magenta

7 rue Gambey - 75011 Paris

 M° Parmentier ou Oberkampf

contact@rayonmagenta.fr

Visitez la nouvelle version augmenté du  site: Shungite.fr

Les GONGS sont arrivé  à la boutique la Roche Mère !

http://www.bols-de-cristal.paris

nouveau site pour comprendre l'utilisation des bols de cristal et des diapason

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© association Rayon Magenta